Presse

 

LA  PRESSE REGIONALE PARLE DE NOTRE ASSOCIATION :

 

 

Capture d e cran 2019 01 25 a 17 33 58

 

 

La violence gratuite vis à vis des félins augmente et s'amplifie
Société
. L’association « les chats du Clermontais » dépose plainte pour actes de cruauté envers les animaux.


« Si vous supprimez les chats errants, vous aurez des rats »

Deux ans de prison et 30..000 euros d’amende. Selon l’article 521-1 du nouveau code pénal, les les sévices et actes de cruauté envers les animaux sont sévèrement réprimés. Mais qu’en est-il dans la réalité ?..Le moyen de moyens n’explique pas tout,. Il est temps que notre société appréhende le monde animal avec plus de respect et moins d’indifférence. C’est en tout cas ce que souhaitent lles bénévoles de l’association « Les chats du clermontais-La Catounière » confrontés à un accroissement de la violence envers les chats errants ..« Nous sommes confrontés chaque jour à des actes barbares de bastonnades, jets de pierres , empoisonnements , chiens dressés à tuer des chats…et récemment coups de fusil en plein cœur de ville….une horreur. » s’indigne Jean-Jacques Védié, président de l’association. Il dénonce ces actes de barbarie mais également l’hostilité ou l’indifférence des hommes « La société devient de plus en plus violente. On retrouve cette violence dans les rapports des hommes avec les animaux.. la crise économique n’explique pas tout ..» Pourtant cette association œuvre contre la surpopulation des chats errants dans le clermontais avec peu de moyens et beaucoup de bonne volonté. Elle mène une opération de réduction graduelle, efficace et humanitaire qui vise à trapper, capturer, stériliser et remettre les félins dans leur environnement habituel ou pour les chatons les sociabiliser dans des familles d’accueil et les proposer à l’adoption.
80 chats nourris en 2009

Chaque jour, les bénévoles de l’association nourrissent près de quatre vingt chats « ces nourrissages réguliers sur six lieux de vie habituel nous permettent d’évaluer la population féline et de parer aux cas urgent : Chattes gestantes à trapper, opérer et stériliser, jeunes chats à castrer, bêtes blessées qu’il faut soigner ou si cela devient incurable les euthanasier » . De ce fait du statut de chats errants,, ils deviennent chats libres qui ne se reproduisent plus et que l’on respecte en leur accordant droit de cité.L’identification leur donne en principe une immunité et une reconnaissance en tant que chats libres : loi du 06/01/1999. Une opération de longue haleine qui fait l’objet d’un protocole entre la municipalité et l’association et qui a obtenu de la part des vétérinaires de la communes des tarifs associatifs préférentiels. « nous avons fait soixante trois stérilisations et vingt trois adoptions de chatons » explique le président.
« d’autre part nous nourrissons quotidiennement quatre vingt chats sur six sites identifiés dont trois d’entre eux sont aujourd’hui complètement stérilisés ». Encore du pain sur la planche pour ces amis des bêtes qui ont comme objectif pour 2010 la stérilisation des chats du Rhonel, de la Ramasse et du Château.

63 stérilisations et 23 adoptions
De quoi réjouir les bénévoles de cette association ? Pas vraiment, aujourd’hui face à l’accentuation des actes de cruauté en cœur de villes, c’est plutôt la désolation et la colère qui priment. Pragmatique, Marie souligne l’évidence « si vous supprimez les chats dans une ville, ce sont les rats qui prendront la place, alors à choisir… pour moi il n’y a pas photo ». L’association n’entend pas en rester là à l’encontre des contrevenants « nous avons déposé plusieurs plaintes, la SPA de Maurin nous accompagne et se porte partie civile «

Contacter les bénévoles :Les associations  Les Chats du Clermontais et  La Catounière ont fusionné en septembre pour regrouper leurs forces et leurs énergies..Les bénévoles nourrissent quotidiennement 80 chats. En six mois, l’association a  financé  la stérilisation de 63 chats et l’adoption de  23 chatons. Pour continuer son action et l’étendre aux  Ronel, la Ramasse et le Chateau l’association lance un appel aux dons et à la générosité. A noter également que des protocoles d’accord avec les communes de Brignac, Canet, Ceyras et Nébian sont en cours et devraient rapidement s’étendre sur tout le territoire du Cœur d’Hérault. Pour aider ses bénévoles à continuer leurs actions, vous pouvez adresser vos dons  aux Chats du Clermontais -La Catounière 37 place St Vincent de Paul 34800 clermont L'Hérault
Jean Jacques  Vedie : Tel  04 67 96 06 44 et 06 61 79 88 64
  
 
 
 

 

MIDI LIBRE Février  2019

 

 

 

 

 

Capture d e cran 2019 02 12 a 19 41 18

Publié le 

 

 Clermont-l'Hérault

 

 

L’association des chats du Clermontais

Propose une opération gratuite de stérilisation sur Clermont l 'Hérault durant deux mois

(Décembre 2018 et Janvier 2019).

Avec 13 millions de chats en France, le chat est le premier animal de compagnie.

Lorsque l’on sait qu’un couple de chats peut avoir jusqu’à 20 000 descendants en 4 ans,

il est nécessaire de contrôler cette prolifération féline, source d’abandons et de

souffrance animale. Un cri d’alarme lancé par Jean-Jacques Védie, président de

l’association des chats du Clermontais, lors du rendez-vous annuel avec les bénévoles

qui a eu lieu dernièrement.

 

Idées reçues

 

"On s’aperçoit malheureusement que les gens continuent à abandonner des portées. Ce

ne sont pas que des chats errants, mais des chats rejetés", déplore le président. En

2018, 81 chatons souvent non sevrés, ont été recueillis à des endroits aussi insolites

que cruels. Un phénomène qui a conduit l’association à mener une opération gratuite de

stérilisation des chattes pour lever le frein financier de cette intervention.

Toutefois, la stérilisation reste encore victime d’idées reçues. "Beaucoup de propriétaires

ne comprennent pas son intérêt, alors qu’elle permet de gérer des naissances non

planifiées, éviter les abandons et prévenir certaines pathologies comme le

cancer", explique à son tour Daniel Bracq, trésorier de l’association. Mais les croyances

sont tenaces, les chiffres d’abandon sont en nette augmentation. "Des chatons

traumatisés, qu’il faut attraper, rassurer, soigner, nourrir souvent au biberon en famille

d’accueil et sociabiliser avant de les proposer à l’adoption", précise Marine Charneau,

bénévole.

En raison de l’augmentation des abandons, le manque de famille d’accueil se fait

lourdement ressentir. Marine lance un appel à toutes les personnes qui peuvent

donner un peu de leur temps pour s’occuper de chatons ou s’occuper des chats libres

des 10 sites de nourrissage de Clermont.

À noter également que la plupart de ces chats libres adultes sont proposés à l’adoption,

l’association recherche avant tout des familles prêtes à leur donner une seconde

chance.

Pour conclure cette rencontre, le président a tenu à remercier chaleureusement la

municipalité de Clermont pour son aide et son soutien.

Correspondant Midi Libre : 06 25 35 05 80

  

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site